Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)
Affichage des articles dont le libellé est Infrarouge. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Infrarouge. Afficher tous les articles

mardi 9 janvier 2018

#Infrarouge: Alain Berset répondra t-il de sa politique anti-vape ?

Un double test sur la réalité de la liberté d'expression à la SSR. A quelques semaines de se prononcer sur la redevance pour la télé et la radio nationale, les téléspectateurs suisses seront probablement attentifs aux deux débats télévisés de la semaine d'Alain Berset. Le nouveau Président de la Confédération ouvrira le bal côté romand ce mercredi à Infrarouge, l'émission de débat politique de la RTS. Puis le Conseiller Fédéral du Département de l'intérieur enchaînera vendredi dans Arena, l'émission jumelle de la SRF. Les deux émissions appellent le public à poser ses questions à Alain Berset. Arena le propose sur son site. Pour ma part, j'ai posé la mienne en français sur la page Facebook d'Infrarouge.

Le tabou présidentiel

Le sujet de la réduction des méfaits contre le tabagisme, et ses coûts humains et économiques, sera t-il abordé face au Conseiller Fédéral ? Alain Berset impose que le sujet du vapotage soit tabou lors de ses interviews. La dernière opportunité date du 21 novembre dernier. Le Conseiller fédéral répond ce jour-là en direct sur l'émission Forum de la radio la 1ère. Le même jour, la Fédération des professionnels des addictions publie son appel à une réorientation de la politique sur le tabagisme "et de la compléter avec le pilier de la réduction des risques", explique le communiqué des addictologues. Outil de réduction des méfaits privilégié par les professionnels: le vapotage. Le sujet est traité dans la même émission de Forum. Pourtant, dans un silence assourdissant, aucune question n'est posée sur le sujet du jour au Conseiller fédéral en charge de la santé publique alors qu'il est au micro de la radio ! Éloquent.

La question que j'ai posé via le Facebook d'Infrarouge:
Le tabagisme est la principale cause de morbidité évitable, coûtant près de 10 milliards par an à la population. Depuis 10 ans, les politique conventionnelles pour la réduction du tabagisme échouent totalement en Suisse. Dans la même période les britanniques ont fait reculer de plus de 20 % leur tabagisme en soutenant le vapotage (2,5 millions ont cesser de fumer avec le vapotage dont 1,5 millions continuent de vapoter sans dommage pour leur santé). Le vapotage, comme vous le savez, est reconnu comme moyen de réduction drastique des méfaits (même si des industries concurrentes sèment le doute sur le sujet). De leur côté vos services ont prohibé la vente de liquides nicotinés sans raison solide, entravant ainsi l'arrêt du tabagisme pour des centaines de milliers de suisse. Aux coûts payés par la population correspondent des gains pour les cigarettiers, les pharma qui vendent des médicaments aux fumeurs malades et votre département qui engrange des milliards en taxe et économise sur les retraites à verser. Quelle responsabilité reconnaissez-vous avoir dans ce désastre de santé publique et la part de coût de santé qui grève la population ? Comptez-vous abrogez sans délai, comme vous le pouvez, la prohibition des liquides nicotinés dont l'accès permettraient à des milliers de concitoyens de sortir du tabagisme sans frais pour autrui ? Comptez-vous donner de réels moyens d'intégrer le pilier de la réduction des méfaits sur le tabagisme, qui peut réduire significativement la facture des coûts de santé, plutôt que de poursuivre dans l'impasse bornée du moralisme anti-fumeur qui est un échec patent ? Merci pour vos réponses M. le Conseiller Fédéral, auxquelles la population sera attentive et signes d'une vraie transparence de liberté d'expression sur les canaux de la SSR.
"Un des plus importants débats de santé publique de ces dernières décennies"


Là où Forum s'est tu, l'émission Infrarouge osera t-elle défier ce grand tabou d'Alain Berset sur son orientation anti-vapotage et d'une approche de la réduction des méfaits contre le tabagisme? Un dossier particulièrement pertinent en regard du problème de l'explosion des coûts de santé pour la population, qui va atteindre 10'000 Fs par habitant cette année. Le tabagisme est la principale cause évitable de maladie dans la population en Suisse. Le Plan de réduction du tabagisme 2008-2016 a été un échec total, le taux officiel de fumeurs n'ayant pas évolué sur cette période. La question de l'approche de réduction des méfaits est aux yeux du Pr Jean-François Etter, spécialiste de santé globale à l'Université de Genève, "un des plus importants débats de santé publique de ces dernières décennies". Une telle émission avec le Conseiller fédéral peut-elle faire l'impasse sur le sujet ? 

Liberté d'expression ?

Perpétuer l'omerta sur le sujet livrerait un étrange signal au public concerné. Alors que dans quelques semaines, les électeurs suisses devront se prononcer sur l'initiative No Billag qui veut abolir la redevance. Les défenseurs d'un refus à No Billag assurent notamment que la SSR, qui gère les différentes chaines de télévisons et radio nationales, est un garant de démocratie et de liberté d'expression. Les partisans de l'initiative dénoncent au contraire une télé d'Etat limitant les débats à ce que le pouvoir fédéral tolère.

Il est notable que la liberté de ton diffère entre la chaîne romande, dont la culture d'entreprise a intégré le conformisme suite aux purges politiques de 1971, et son homologue suisse-alémanique. Le traitement du vapotage en est assez révélateur. Alors que le service d'information de la télévision RTS a totalement black-outé la prise de position des addictologues, la SRF a consacré un numéro de son émission phare 10 vor 10 sur le sujet. Une opportunité est offerte à Infrarouge de corriger de manière pertinente cette lacune romande. La question est dans leur main...